Le drone civil intelligent, c’est pour bientôt !

MVI_6556_00020

            On se croirait dans Retour vers le Futur. Imaginer un drone civil capable de se repérer seul en plein vol, et toutes les applications qui vont avec. Tel est le projet de trois élèves-ingénieurs de la Filière Innovation-Entrepreneurs de l’Institut d’Optique, Marc, Jean et Thibaut, qui travaillent d’arrache-pieds pour monter cette startup on ne peut plus à la pointe de la technologie. Rencontre avec ces entrepreneurs de demain.

Le fameux drone occupe le centre du studio. Pour l’instant en cours d’assemblage, on y devine un mélange d’hélices, de bras articulés et de fils électriques. Je ne peux m’empêcher de comparer cette scène à celle du jeune Anakin Skywalker bricolant son robot C3PO (pardonnez mon esprit légèrement geek). L’interview peut alors commencer.

Votre offre ?

« Nous souhaitons produire un drone civil  intelligent, capable d’interagir avec son environnement, grâce à une perception haute définition de ce qui l’entoure. L’objectif est de produire un drone parfaitement autonome durant sa phase de vol : sans téléguidage, il pourra repérer et contourner les différents obstacles. Actuellement, les drones sont aveugles : nous voulons leur donner la vue.

Pour qui ?

« Ce produit s’adresse aux entreprises et professionnels dont certaines missions complexes pourraient être simplifiée grâce à l’utilisation du drone, que ce soit dans le domaine de la cartographie, de l’agriculture, de la sécurité ou de la construction sur les chantiers. »

D’où vient l’idée ?

Des rires fusent. « A la base, nous avons acheté notre premier drone pour réaliser des photos et des vidéos. »

L’un d’eux s’empare alors d’un sac plastique, d’où il sort tour à tour ce que je comprends être les débris du drone en question : hélice brisée, carcasse pliée…on m’explique par bribes confuses l’histoire obscure d’un crash mémorable – je n’en saurai pas plus.

« Pour éviter de pareilles mésaventures, nous avons alors décidés de rendre les drones plus intelligents, en leur donnant la vue. »

Depuis quand ce projet est-il lancé, et où en êtes-vous ?

« Nous travaillons sur l’ensemble drone-capteur depuis la rentrée de septembre, en sachant que la partie capteur nous est déjà bien familière puisque nous l’étudions depuis janvier 2013, date à laquelle nous avons décidés de nous lancer ensemble.

Pour l’instant nous en sommes à résoudre des problèmes de codage et d’électronique lié à la caméra, deux domaines où une aide serait la bienvenue. »

Comment allez-vous vous faire connaître ?

« On compte sur ton article ! » Rires. « Nous attendons de fixer notre nom définitif, pour ensuite créer notre site web. Côté concours, nous participons cette semaine au « Petit poucet », et en février à « Émergence ».

En quoi ce projet vous change-t-il la vie d’étudiant ?

« C’est dix fois mieux. Même tu y passes énormément de temps, c’est très motivant de voir une application directe de la théorie sur un projet qui vient de toi et non imposé par l’école. On est également très soudé avec ceux de notre école qui tentent eux aussi de lancer leur startup. »

Une date de lancement pour votre startup ?

« Nous tablons sur une première vente effectuée avant fin 2014. »

En espérant leur envol.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s